Message du 28 Mai 2018

June 3, 2018

 

 

Message du 28 mai 2018

 

 Je viens de vivre une synchronicité qui a mis près de 70 ans pour se révéler. J’attends le message qu’elle a à me délivrer, car le mystère reste encore entier. Lorsque j’avais 4 ans, j’ai reçu une brochure qui narrait  le premier récit qui n’était pas un  livre didactique. Son titre : Nadia et les fleurs de glais ! Ces iris des marais,  de couleur jaune, sont très rares là où j’ai grandi et je n’en ai pas vu durant très longtemps. J’ai complètement oublié ce récit d’une fillette qui est tombée dans l’étang en voulant cueillir ces fameux iris et qui a failli mourir. 

 

Il se trouve que j’habite, depuis neuf ans, un endroit d’eaux, avec beaucoup d’étangs, certains étant sauvages, des bords de canaux et des zones inondées fréquemment et j’ai eu le plaisir d’en découvrir souvent, sur mon chemin, depuis que j’habite au château. A chaque fois que je les vois,  je me souviens de la joie que j’ai vécue lorsque j’ai reçu ce cadeau et que mes parents m’en lisaient un chapitre. Et j’ai l’impression de boucler un cycle avec ces fleurs qui semblent vivantes dans mes mémoires et qui sont un repère ou un message. Si ce n’était pas important pour moi, je les ignorerais ; en tout cas, elles n’auraient pas l’impact qu’elles ont encore.

 

Aujourd’hui, j’en ai déterré une et demain, je la planterai, avec quelques une de ses frères et sœurs, j’en ai besoin chez moi car, . . . enfin, en ce moment, . . . je reçois la signification de leur message ! En écoutant ce récit, lu par mes parents, je ressentais, dans mon corps et dans mon cœur,  la souffrance et la douleur profonde de cette fillette qui a été punie pour avoir désobéi, et qui en plus se retrouve confrontée aux peurs de ses parents qui lui reprochent vertement son imprudence. Elle avait besoin d’une consolation et elle se retrouve sous une condamnation. 

 

C’est à ce moment-là, maintenant je me souviens, que je me suis promise de consoler et de redonner leur joie de vivre à tous les enfants qui souffriraient pour avoir subi des injustices, des maltraitances et des humiliations. Depuis toute petite, je ne pouvais accepter les violences, verbales, physiques et  coercitives envers eux et j’avais toujours une pensée de bienveillance et de consolation pour ceux et celles qui subissaient. J’avais envie de les prendre dans mes bras pour les consoler.

 

Ce soir je comprends, en vous écrivant, que dès maintenant, j’ai rempli mon contrat avec la promesse que j’ai faite à mon enfant intérieur, en son temps. En prenant les personnes dans mes bras, par ma présence, mes conférences, mes livres ou toute autre manifestation, je libère les effets des blessures de l’enfance. L’échange énergétique a pour effet de surpasser les tensions qui en découlent et alimenter les vides affectifs par une énergie d’Amour et de réconciliation avec le passé.

 

Combien sont subtils et précis ces signes de l’Amour de notre Création ! Ils passent à travers le temps et puisent leur énergie de transmission dans ces détails d’une vie ordinaire !

 

Quelles sont les promesses que vous vous êtes faites alors que votre esprit avait encore cette connexion directe avec votre conscience ?

 

Danielle Tripod

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Hors Humain au Château du Chêne

February 6, 2017

1/9
Please reload

Posts Récents

September 12, 2016

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square